Échec de la mission Galileo (suite)

On en sait un peu plus sur l’échec de la mission Galileo.
Le tuyau alimentant le moteur en hydrazine (N2H4) était en contact avec le tuyau dans lequel circulait l’Hélium à très basse température utilisé pour mettre sous pression le carburant du propulseur principal.
Il y a donc eu un un échange thermique.
Erreur de conception grossière, la centrale inertielle du lanceur est devenue ainsi inopérante.
L’interruption de l’alimentation a conduit à une mauvaise orientation de la poussée du moteur principal de l’étage Fregat durant sa deuxième phase propulsive, ce qui a amené à injecter les deux satellites Galileo sur une orbite différente.

le Monde du 9 octobre 2014
//www.futura-sciences.com/magazines/espace/infos/actu/d/utilisation-espace-galileo-etage-fregat-failli-cause-mauvaise-documentation-55567/
12 octobre 2014